Nos projets / Projets 2021 pour le centre-bourg

" Pour l’année 2021, les travaux de réaménagement du centre-bourg ont vocation à anticiper les futurs travaux de la Grand Rue prévus à ce jour à partir d’avril 2022 par la communauté de communes du Grésivaudan. En effet, la communauté de communes prévoit de reprendre les réseaux d’eau potable et d’eaux usées, pendant que la commune réhabilitera les réseaux d’eaux pluviales et que GreenAlp (groupe GEG) reprendra les réseaux électriques. Ce chantier d’envergure va durer plusieurs mois, ce qui impose de réorganiser la circulation des véhicules, des transports en commun et le stationnement, à la fois pour la période des travaux et pour la situation à terme.

Ainsi, les travaux prévus en 2021 portent sur A) le réaménagement des espaces publics autour de la rue des Ecoles et B) sur l’aménagement d’un lieu de stationnement et de convivialité au cœur du village (espace de la Fontaine à l’angle Grand Rue / rue de l’Eglise). Ces deux projets vous sont présentés dans les lignes qui suivent."

A) Réaménagement des espaces publics de la rue des Ecoles

Les espaces publics de la rue des Ecoles sont prioritaires dans le schéma d’aménagement du centre-bourg : ils concentrent une grande partie des services à la population de la commune : école maternelle, école élémentaire, pôle enfance, gymnase, arrêts de bus scolaires en arrivée et en départ vers Allevard (collège) et Pontcharra (lycée) ; la rue des écoles est par ailleurs très proche de la mairie, de la médiathèque et de la maison communale Mon Exil. Les espaces publics de la rue des Ecoles ne sont plus adaptés aux usages actuels : absence de quais et d’abris adapté pour les transports en commun, cheminements piétons étroits, peu sécurisés, discontinus et exposés à la circulation routière, aménagements de voiries non adaptés favorisant la vitesse des véhicules au détriment des piétons et cycles.

Pendant la phase travaux de la Grand Rue, les transports en commun (TransIsère 6200, lignes Tougo G6 et G60) vont être basculés sur la rue des Ecoles, ce qui impose de prévoir un aménagement de l’espace public adapté pour la phase travaux et à plus long terme. En effet, il est probable que le réaménagement de la Grand Rue conserve le double sens pour les véhicules légers, et prévoit un sens unique pour les poids lourds et transports en commun. Cette hypothèse sera confirmée dans les études à venir.Compte tenu des activités scolaires, les travaux sur les espaces publics de la rue de Ecoles doivent impérativement être réalisés en dehors de toute période scolaire, c’est-à-dire en juillet et août 2021, seul créneau disponible avant avril 2022.

Compte tenu des enjeux décrits précédemment, les objectifs du projet visent donc la mise en accessibilité des arrêts de transport en commun et des cheminements piétons, la sécurisation et la valorisation des modes de déplacement doux (piétons, cycles) entre les bâtiments communaux (écoles, gymnase et pôle enfance), en interconnexion avec les autres cheminements piétons vers la Mairie, la médiathèque et la maison communale Mon Exil.

Dans le détail, les aménagements prévoient (voir plans téléchargeables en pièce jointe) :

  1. la création de quais d’arrêt de bus aux normes d’accessibilité : 1a) un quai de 3 bus (40 m) côté boulodrome et 1b) un quai de 2 à 3 bus (30 m) côté école. Le premier quai est séparé de la voirie, le second est sur la voirie. En cas de présence d’un bus de chaque côté, il reste une voie de passage entre les deux quais. L’espace est optimisé pour limiter les emprises sur la cour d’école élémentaire et le boulodrome ;
  2. la création d’un cheminement piéton confortable et sécurisé entre le pôle enfance au nord et l’école élémentaire au sud, en liaison avec le mail piéton qui rejoint la place de la Mairie ;
  3. un abri bus redimensionné grâce à la démolition partielle du local électrique ;
  4. le giratoire de la maternelle est supprimé, et remplacé par un parvis devant le gymnase et des cheminements piétons, et des arrêts minute ;
  5. Chaque carrefour et passage piéton est aménagé en plateau surélevé ou ralentisseur pour limiter la vitesse des véhicule (zone 30)
  6. Des parkings sont créés ou réaménagés, notamment dans la rue Jules Ferry, en attendant des aménagements complémentaires à réaliser dans le futur.

En complément, le carrefour de la rue des Ecoles et de la rue Champ Sappey est reconfiguré (meilleures girations, meilleure visibilité). Enfin, l'îlot central du giratoire de la place du Foyer sera écorné pour faciliter le passage des bus en attendant un aménagement plus global de la Grand Rue.

B) Création d’un lieu convivial au cœur de village, avec des stationnements : espace de la Fontaine

Quel que soit le scénario retenu, la reconfiguration future de la Grand Rue laissera plus de places pour les cheminements piétons/cycles et la restauration d’espaces verts. De ce fait, le stationnement des véhicules dans la Grand Rue sera réduit et concentré près des commerces. Une réflexion a donc été menée dans le cadre de la mission de programmation pour retrouver des places de stationnement en marge de la Grand Rue, à destination des résidents et des commerces.

Le site de la Fontaine, à l’angle de la Grand Rue et de la rue de l’Eglise, est prioritaire pour répondre à ce besoin compte tenu de son emplacement stratégique au milieu de la Grand Rue. Il est situé sur une parcelle communale qui avait été acquise en préalable à la réflexion. Le parking est prévu pour comporter 16 places (dont 1 place PMR) ainsi que des stationnements 2 roues, avec une volonté de favoriser l’infiltration des eaux pluviales. Son aménagement en 2021 est prioritaire dans la mesure où ce parking permettra de délester la Grand Rue dès les travaux de 2022.

Au-delà de sa vocation de stationnement pour véhicules légers, le site constituera un espace public agréable au cœur du centre-bourg, avec des cheminements piétons, une fontaine, des bancs, des espaces verts (dont une partie pourra être conçue en jardin/potager partagé). Il sera aménagé avec des matériaux de qualité et dans le respect de la proximité de l’église de St-Pierre-d’Allevard (clocher du XIème siècle), ce qui a conduit notamment à une approche patrimoniale et architecturale afin de conserver d’anciennes façades et d’anciens murs de clôture. L’aménagement dans son ensemble permet de créer un lieu à la fois ouvert sur la Grand Rue et relativement fermé, ce qui limite l’impact visuel des véhicules en stationnement.

Compte tenu des enjeux décrits précédemment, les objectifs du projet visent donc 1) l’aménagement d’un espace vert au cœur du centre-bourg, constituant un îlot de fraîcheur, et permettant d’améliorer la qualité de vie des habitants dans l’esprit de la requalification globale du centre-bourg ; 1) l’aménagement d’un espace de stationnement de 16 places, permettant de compenser les places de stationnement perdues dans le futur aménagement de la Grand Rue (zone de rencontre piétons / cycles / véhicules).

Dans le détail, le mur de clôture le long de la Grand Rue sera conservé, réhabilité, et ouvert au niveau de l’ancienne grange pour donner un accès piéton cycle à l’espace. Cette ancienne grange sera transformée en local communal et en lieu ombragé sous une pergola. Le mur de clôture le long de la rue de l’Eglise sera supprimé pour l’accès au parking ou abaissé. La fontaine actuelle, qui n’a pas été jugée comme patrimoniale, sera détruite et une nouvelle fontaine à bassin sera construite en retrait. Toutes les places de parking hormis les places PMR et motos seront constitués d’un revêtement infiltrant les eaux de pluie.

Le chantier de l’espace de la Fontaine devrait être engagé à l’automne 2021.